Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Trentenaire -
par W. W.

Permalien



Copiez le code d'intégration

Publication : 18 novembre 2014

Durée de lecture : 1 mn

Nombre de mots : 380

La mélancolie d’une trentenaire.

Poussée donc par ma mère, certainement afin que je ne reproduise pas son exemple, je fus une jeune fille libérée et décomplexée.


8 commentaires :

  • Votre texte est...frais, même si la phrase d’Hugo prends ici son sens le plus intime " la mélancolie c’est le bonheur d’être triste" je perçois dans votre texte des interlignes de non dits (trop gardé ?). Je crois pour ma part que l’on échappe pas à sa vie on la crée, certes les modèles nous influences on "reproduit" des schémas, mais cela reste notre vie, tout dépend de vous, il n’y a pas de mauvais choix, puisque ce sont vos choix !
    Soyez heureuse, vous êtes splendide !
    Cordialement


  • Sympa. Mais, comment dire...un peu court, non ? Je suis restée sur ma faim...


  • Sur votre faim ?? Que vous dire ? C’est une tranche de votre vie que vous présentez là, je ne suis pas juge, il me semble simplement que vos questions trouveront des réponses qu’en vous, il n’y a pas de transcendance, vous avez l’impression parfois que tout vous pèse, je crois que c’est le lot de tous, maintenant en observant votre quotidien en "pleine conscience" je suis sur que vous y trouverez des perles...il vous faut les voir ou apprendre à le faire, 30 ans est aussi à mon sens un age charnière, mais encore une fois tout dépend de vous.
    bien à vous.


  • oups, j’ai cru répondre à l’auteure...désolé


  • Pas grave ! Je voulais simplement dire que le récit était fort court, même si passionnant !


  • Bonjour,
    Beau texte ! Cette douce mélancolie qui nous emporte parfois n’est-elle pas une perpétuelle remise en question ? J’aurais aimé en lire plus !

    Bien à vous,

    Kahina


  • Un peu court oui.
    Mais c’est bien pour cette raison que l’auteur se pose des questions, je crois ?
    Trente ans, il est temps.


  • Bonjour W,
    Le court pour dire l’essentiel, j’aime beaucoup !
    Vous dire aussi que la mélancolie revient à tous les âges ... alors oui pour les plaisirs de la vie, si fugaces soient-ils.
    Bien à vous,
    Catherine



Votre commentaire

Pour poster un message, vous devez vous connecter ou avoir créé un compte.