Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Sarah Coquoz

Passionnée par la lecture autant que par l’écriture, je suis vraiment dans ma maison lorsque j’écris. La difficulté c’est de lâcher le stylo ou refermer un livre, la fin arrive souvent trop vite et alors la séparation est une cassure, légère mais bien réelle.

Abonnements :



Bibliothèque


Ses derniers commentaires

Amis :