Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Stéphane L. Bestos

Au sortir d’une ville sordide, il y a toujours une prairie.


Récit

La Voie des Ondes  

Derrière son volant, l’auteur guette les bruits de la route et du temps, écoute la radio, s’arrête. Une vie en déplacements et moments d’introspection.

Il me paraît impossible que la route et le jazz n’aient pas une liaison. Une liaison intime. Ils se donnent rendez-vous à la nuit tombée.

Publication : 7 mars 2014

Durée de lecture : 36 mn

Nombre de mots : 7260

Bibliothèque


Ses derniers commentaires

Amis :