Le travail
raconté par ceux qui le vivent
|

Thierry Bouchez

De mon poste d’observation de Responsable de personnel en usine, depuis près de 30 ans, je vois bien que les vies dites ordinaires sont souvent bien plus remarquables et méritantes que celles des "héros" médiatiques..

Abonnements :



Bibliothèque


Ses derniers commentaires

  • Vraiment bravo ! Il y a tellement de personnes qui vont au boulot à reculons, qu’un témoignage comme le vôtre fait beaucoup de bien. Le Fongecif est vraiment un dispositif extraordinaire pour qui veut prendre son avenir professionnel en main, et engager une reconversion (j’imagine qu’on pourrait nous donner des dizaines d’exemples). Vous avez raison de dire que l’employeur peut y trouver son compte et qu’une démission est toujours mieux pour lui qu’un licenciement, mais je ne pense pas que ce soit l’important. L’important c’est que chacun trouve sa place en "provoquant sa chance". Et le CIF (congés individuel formation) financé par le Fongecif est là pour ça. C’est Top ! et ça marche. La preuve ! Bravo encore.

  • Ah là vous mettez la barre très haute ! On s’y croirait vraiment. En mobilisant tous nos sens vous nous mettez en situation et on s’imagine avec vous. C’est vrai que vous évoluez dans un monde à part, parallèle. Un véritable univers que vous restituez très bien. Pour moi, à chaque fois qu’il m’arrive de prendre le métro, je pense à la fourmilière et à l’activité frénétique de ces milliers d’individus en mouvement dont on se demande bien ce qui les anime ainsi ? Ah que je vous comprends d’aspirer à la lumière du jour.
    Puis il y a votre métier, ses contraintes et sa routine, et toutes ces questions ouvertes qui me passionnent. On a supprimé les poinçonneurs, on peut aussi maintenant supprimer les conducteurs de métro et vous remplacer par un robot. Mais lui sera bien incapable de nous écrire un merveilleux texte comme le vôtre ! Et ça c’est rassurant.
    Néanmoins on revient toujours à la question centrale de notre "utilité sociale" ; mais là il me faudrait écrire un ...livre.

Amis :